Vision: Mettre le vieux cru dans les outres neuves de la modernité (Amadou Hampaté Ba)!

Suivez-nous sur les réseaux sociaux!

 

Note de Concept du Projet Atlas des Contes et Légendes d’Afrique
L’Atlas des contes et légende est un projet panafricain dont l’objectif est de présenter de manière visuelle et sur un support numérique, les richesses de la littérature orale du continent. A la fois utile, futile et instructif, l’Atlas des contes et légendes d’Afrique sera un outil pédagogique pouvant aider à la rénovation de l’enseignement de l’histoire en Afrique.

Nous savons que l’écriture n’a jamais acquis un caractère de masse dans les sociétés africaines. De ce fait, l’essentiel de la mémoire du continent est restée dans le champ de l’oralité d’où la fragilité de notre patrimoine culturel, surtout dans son expression immatérielle. L’Afrique a aujourd’hui un devoir de reconstruction de sa mémoire et de sa conscience historique, elle fait face à une exigence de réappropriation des pensées, des savoirs et des savoirs faire qui ne peuvent être révélés que par des témoignages oraux. Il est plus que jamais urgent de puiser aux sources de la parole pour créer les fondements matériels de l’avenir du continent. Pour réaliser ce projet d’une durée de trois ans, le CELHTO développera unpartenariat d’action avec des institutions culturelles du continent. Le but du partenariat institutionnel est de confier des rôles de collecte des contes et légendes connus, validés et déjà publiés au niveau national. Pour l’année 2011, le CELHTO a signé un accord de partenariat avec trois institutions. Il s’agit du CICIBA (Centre des Civilisations Bantu) au Gabon, le RALC (Rwandan Academy of Languages and Culture ) à Kigali et le(Centre Interdisciplinaire sur les Droits Culturels) à l’Université de Nouakchott en Mauritanie. Le travail d’identification des partenaires se poursuivra jusqu’à l’année prochaine.

Le CELHTO a produit un document de contrat qui précise les clauses du partenariat. Si nécessaire, une mission sera effectuée auprès de votre institution en vue de déterminer avec vous, le plan de catalogage des contes, légendes, mythes, maximes, proverbes, devinettes, formules ésotériques.., et le mode de classification des contes : contes des Eaux, des Forêts, des Déserts, des Pêcheurs, des Caravaniers, des Chasseurs.. Enfin un fonds sera mis auprès de chaque institution partenaire après la signature de cet accord de partenariat. Les conditions de l’utilisation de ce fonds sont définis avec plus de précision dans le contrat mais à priori ce fonds devra permettre au partenaire d’acheter tous les documents de la littérature orale produits dans la zone couverte par l’institution partenaire, dans toutes les langues, sous tous les supports en vue de les envoyer au CELHTO. Le CELHTO fera un travail de catalogage etde rapprochement des éléments collectés dans les différentes régions de manière à les intégrer sur les bases thématiques pour l’atlas et créer un portal opérationnel en vue de présenter l’atlas online

Partager Partager

Sondage

Les traditions orales peuvent elles contribuer au developpement de l'Afrique?