Vision: Mettre le vieux cru dans les outres neuves de la modernité (Amadou Hampaté Ba)!

Suivez-nous sur les réseaux sociaux!

Le nouveau mandat du CELHTO en 2005 Les nouvelles missions du CELHTO découlent de deux facteurs, notamment de l'évolution naturelle de ses activités et de l'avènement de l'Union africaine. L'évolution des activités du CELHTO l'a conduit à élargir son champ d'action bien au-delà de la collecte des traditions orales et de la promotion des langues africaines, pour s'intéresser à tout ce qui concerne les sociétés et les cultures africaines dans leur richesse, leur diversité et leurs convergences. L'avènement de l'Union africaine, avec de nouveaux organes tels que le Parlement Panafricain, le Conseil Economique, Social et Culturel, la Cour de Justice, entraîne pour le CELHTO, une nouvelle mission qui consiste à fournir à ces organes, en tant que de besoin, des informations et des analyses fiables et à jour, leur permettant de participer efficacement au processus de prise de décision de l'UA. Certaines priorités de l'UA, telles que l'accélération de la mise en œuvre du Traité d'Abuja instituant la Communauté Economique Africaine (CEA/AEC) et le NEPAD, interpellent le CELHTO à orienter ses activités résolument vers une participation efficace au processus d'auto-développement du continent africain, ancré sur les traditions africaines, débarrassées des valeurs dysfonctionnelles dûment identifiées Il en est de même de l'accent mis par l'UA sur l'intégration économique, politique et socioculturelle du continent. Contribuer à cette nouvelle dynamique d'intégration à laquelle toutes les forces vives du continent, notamment les Organisations de la Société Civile (OSC) sont confiées, constitue une nouvelle mission du CELHTO. Telecharger notre depliant
Partager Partager

Sondage

Les traditions orales peuvent elles contribuer au developpement de l'Afrique?